Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 avril 2014 4 17 /04 /avril /2014 21:10
Partager cet article
Repost0
17 avril 2014 4 17 /04 /avril /2014 20:55
Partager cet article
Repost0
17 avril 2014 4 17 /04 /avril /2014 20:53

~~ Le Premier ministre a présenté son plan de 50 milliards d’euros d’économies, à mettre en place pour la dernière moitié du quinquennat.

Un plan d’austérité brutal, "dur avec les faibles et faible avec les durs" analyse Thierry Lepaon de la CGT. Pour le secrétaire national de la CGT, Manuel Valls a annoncé de bien "mauvaises nouvelles". "Notre bien commun" comme "la santé et les services publics sont remis en cause par ce pacte d'austérité que prépare le gouvernement" explique-t-il. Ainsi le Premier ministre a promis "le gel des salaires des fonctionnaires", et au "même moment il a trouvé 30 milliards d'euros pour les entreprises", dans le cadre du pacte de responsabilité. Le gel des salaires, qui rappelons le n’a pas évolué depuis 2010, n’est pas la seule annonce qui fait dire à Thierry Lepaon que "ce gouvernement est dur avec les faibles et faible avec les durs". Valls a ainsi annoncé que les prestations sociales "ne seront pas revalorisées jusqu'en octobre 2015". "Cette stabilité concernera les pensions du régime de retraite de base" pour 1,3 milliard d'euros ainsi que "les retraites complémentaires qui relèvent des partenaires sociaux" pour 2 milliards d'euros, a-t-il précisé. Une mesure qui devrait épargner les minima sociaux. Sauf que la revalorisation promise du RSA, du complément familial et de l'allocation de soutien familial, seront "décalés d'une année"… Des mesures qui "auront des conséquences très douloureuses, notamment pour les retraités" a réagit de son côté Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF. Le Premier ministre a toutefois assuré que "pour garantir la sécurité des Français, nous créerons les postes prévus dans la police, la justice et l’administration pénitentiaire". "Plus vite, plus fort, mais pas plus juste" Globalement, les 50 milliards d'économies porteront à hauteur de 18 milliards pour l'Etat, 11 milliards pour les collectivités territoriales et 21 pour la protection sociale. Ce plan d’austérité est selon Dartigolles, "plus vite, plus fort", en effet, mais en aucun cas "plus juste". Marie-Noëlle Lienemann va dans le même sens et juge que les annonces de Manuel Valls allaient être "très défavorables pour le pouvoir d’achat des classes modestes et populaires", estimant qu'on ne pouvait y voir de la "justice sociale". La sénatrice illustre son propos: "deux milliards de non revalorisation des retraites, c'est moins que ce que va toucher la grande distribution avec le Crédit impôt compétitivité emploi, dont elle n'a pas besoin". Le constat est tout aussi sombre chez Force Ouvrière: "de telles décisions vont pénaliser lourdement, notamment les plus défavorisés, et accroître les inégalités, la précarisation et la pauvreté. Elles font également glisser l’économie française vers la déflation et aggraveront la situation financière de l’assurance chômage. Comme FO l’a affirmé à différentes reprises, l’austérité est triplement suicidaire : socialement, économiquement et démocratiquement." Ce "programme de stabilité" des finances publiques du gouvernement sera examiné le 23 avril en Conseil des ministres, puis soumis au vote de l'Assemblée nationale le 30 avril. "Les mesures d'économies trouveront leur traduction dans les textes financiers qui seront présentées avant l'été - projet de loi de finance rectificative, projet de loi de financement de la sécurité social rectificative - puis à l'automne avec la loi de programmation des finances publiques. Elles feront bien sûr l'objet d'un travail très étroit avec la majorité parlementaire et de manière plus large avec le parlement", a conclu Manuels Valls, qui a souhaité rappeler son intention de se plier au diktat des 3% de déficit imposé par Bruxelles dès 2015. -

Partager cet article
Repost0
16 avril 2014 3 16 /04 /avril /2014 20:40

JEUDI 24 AVRIL

A PARIS POUR LA LIBERATION DE MUMIA ABU-JAMAL RASSEMBLEMENT PLACE DE LA CONCORDE A 18 HEURES

FACE AU CONSULAT DES ETATS-UNIS ANGLE JARDIN DES TUILERIES - RUE DE RIVOLI / METRO CONCORDE

Une délégation déposera les cartes-pétitions exigeant sa libération à l'Ambassade des Etats-Unis Mumia aura 60 ans le 24 avril. Il avait 28 ans lorsqu’il fut arrêté et condamné à mort. 32 ans plus tard, il se bat encore pour faire reconnaître son innocence, ce que lui refuse toujours la justice américaine. L’annulation de sa condamnation à mort en 2011 a constitué une première grande victoire de la mobilisation internationale. Aujourd’hui, l’objectif est d’obtenir sa libération sans condition. C’est le sens des journées de mobilisation qui marqueront son 60ème anniversaire avec des rassemblements à Paris, à New-York, à Berlin, à Mexico ... et à Philadelphie où une manifestation internationale aura lieu le samedi 26 avril avec la participation d'une délégation française (voir pièce jointe). Celles et ceux d'entre vous qui ne pourront pas participer au rassemblement parisien sont invités à signer et à faire signer la pétition exigeant la libération de Mumia en cliquant sur ce lien : http://mumiabujamal.com/v2/signer-les-petitions/ ... Si vous avez des difficultés à accéder à cette adresse, mettre le lien en surbrillance et faîtes un clic droit. LE COLLECTIF FRANÇAIS "LIBÉRONS MUMIA" rassemblant une centaine d'organisations et de collectivités publiques www.mumiabujamal.com

Partager cet article
Repost0
16 avril 2014 3 16 /04 /avril /2014 20:38

~~ Social-Eco pacte de responsabilité cgt fo force ouvrière valls medef Baisser les cotisations pour soutenir le Smic?

Clotilde Mathieu

Vendredi, 11 Avril, 2014

La CGT a réaffirmé, « le besoin d’un véritable coup de pouce au Smic ». Le Premier ministre reçoit ce vendredi syndicats et patronat. La CGT et FO, après leur passage, ont réaffirmé leur totale opposition au pacte de responsabilité. La CGT a ouvert le défilé des rencontres de Matignon ce matin. Au programme de la discussion, les sujets de discordes : le pacte de responsabilité, le pouvoir d’achat, le contrôle des aides publiques et le dialogue sociale. Sur tous ces dossiers, « le ministre nous a écouté, renvoyant les arbitrages à des négociations avec les ministres qui en ont la charge », a résumé Mohammed Oussedik, membre de la délégation. Ce fût le cas, par exemple, sur la question salariale. La CGT a réaffirmé, « le besoin d’un véritable coup de pouce au Smic », estimant que les 40 euros nets grappillés par une baisse des cotisations n’étaient pas une réponse acceptable. La baisse des cotisations salariales se porterait sur les cotisations vieillesse selon FO Emboîtant le pas, le secrétaire général de Force ouvrière, Jean-Claude Mailly, est sorti « stupéfiait » de sa rencontre avec Manuel Valls. Ce dernier aurait, selon FO, affirmé que la baisse des cotisations salariales se porterait sur les cotisations vieillesse, « sans préciser comment tout ça serait compensé », ajoute le dirigeant syndical. Immédiatement, l’entourage de Manuel Valls a confirmé l’information, en tentant de déminer le terrain. « Ces exonérations n'auront évidemment aucune incidence sur les droits à la retraite de salariés » et « l'Etat compensera » ces baisses de cotisations, sans apporter aucune précision. Autre point noir : la prolongation du gel d’indice des fonctionnaires en 2015, voir même 2016. « Sur ce point, le Premier ministre n’a rien confirmé. Il a juste renvoyé à la discussion en cours entre les organisations syndicales et la ministre de la réforme de l'Etat, de la fonction publique et de la décentralisation Marylise Lebranchu », regrette Mohammed Oussedik pour la CGT. Manuel Valls veut le modèle allemand avec les salaires espagnols Quant au pacte de responsabilité, et les 30 milliards d’euros de cadeaux aux entreprises, les deux syndicats ont senti qu’il n’y aurait pas de contreparties. « Pour Manuel Valls, l’urgence c’est de baisser le « coût » du travail pour améliorer les marges de l’entreprise, sans contrepartie sur l’emploi», relate Mohammed Oussedik. Ce que nous avons compris c’est que Manuel Valls veut le modèle allemand avec les salaires espagnols qui ont baissé de 25% depuis le début de la crise…ça fait rêver », ironise le syndicaliste. La CFDT pourtant signataire avec la CFDT du pacte de responsabilité a reconnu que sa mise en œuvre dans les branches ne s’annonçait pas comme espérer. « On a des retours de nos négociateurs selon lesquels, quand des négociations s'engagent, on est plus sur le maintien d'emplois que sur la création d'emplois », a relaté le président de la CFTC, Philippe Louis. - See more at: http://www.humanite.fr/baisser-les-cotisations-pour-soutenir-le-smic#sthash.KDg5cnEX.dpuf

Partager cet article
Repost0
16 avril 2014 3 16 /04 /avril /2014 20:32

Baisser le Smic: "indécent et insupportable"

Mercredi, 16 Avril, 2014

C’est une nouvelle provocation du Medef, qui a avancé l’idée de remettre en cause le salaire minimum pour les jeunes. Ce gouvernement ayant prouvé qu’il savait être à l’écoute des patrons, la gauche et les syndicats haussent le ton.

«Avec le Smic transitoire, Pierre Gattaz ressort une idée du passé. Visiblement les mauvaises idées ne sont jamais transitoires», a réagi dans un tweet le numéro un de la CFDT, Laurent Berger. C’est que casser le Smic pour mieux exploiter les jeunes est une vieille lune des libéraux. En 1993 déjà, Balladur alors Premier ministre avait du renoncer à son projet de « Smic jeune » (80 % du salaire minimum) sous la pression de la rue. Et très récemment c’est l’ancien patron de l’OMC, le Strausskahnien Pascal Lamy, avait plaidé de son côté pour la création de "petits boulots" payés en-dessous du salaire minimum. De fait, ce serait copier le pire du modèle allemand. Et donc mardi, le président du Medef a proposé la création d'un "smic intermédiaire", comprendre au rabais, à destination des jeunes et des chômeurs longue durée.

Raquel Garrido du Parti de gauche a également dénoncé fortement toute idée de baisser le salaire minimum sur BFM. "Baisser ou geler le Smic aura un résultat dépressif sur l'économie. Il faut l'augmenter !" Elle poursuit : "Avec cette idéologie ultra-libérale vous allez faire couler la France ! Et le gouvernement prend cette voie. Plus de la moitié des salariés aujourd'hui sont proches du salaire minimum. Nous n'avons pas un niveau de rémunération suffisant !" Car l'augmentation du Smic, pour la CGT comme pour le Front de gauche, est une urgence et une priorité. Voir : Le Smic à 1700 euros : combien ça coûte?

"On rentre dans la provocation et l’indécence, c’est inacceptable", a vivement réagi également Jean-Claude Mailly de Force Ouvrière. De son côté, le vice-président de la CFTC, Joseph Thouvenel, a affirmé sa totale opposition à "toute remise en cause du salaire minimum". Même l’ancienne patronne des patrons, battue par Pierre Gattaz lors des dernières élections pour la présidence du Medef, ne rate pas l’occasion de taper sur l’idée de son ancien rival : "Proposer un salaire en dessous du Smic s'apparente à une logique esclavagiste. […] Ceux qui préconisent un salaire en dessous du Smic pour favoriser l'emploi font une erreur d'analyse sur les véritables causes du chômage."

- See more at: http://www.humanite.fr/baisser-le-smic-indecent-et-insupportable-520147#sthash.rueSAxsV.dpuf

Partager cet article
Repost0
11 avril 2014 5 11 /04 /avril /2014 23:44
Partager cet article
Repost0
11 avril 2014 5 11 /04 /avril /2014 23:34
Partager cet article
Repost0
11 avril 2014 5 11 /04 /avril /2014 23:27

~En ce moment même, des milliards d’abeilles sont en train de mourir. Il n’y a déjà plus assez d’abeilles en Europe pour polliniser les cultures. En France, la mortalité peut atteindre plus d'un quart des effectifs et la production de miel est en chute libre. Nous sommes au beau milieu d’une nouvelle catastrophe environnementale qui nous menace tous. Sans la pollinisation des abeilles, de nombreuses plantes disparaîtront, ainsi qu'un tiers de nos aliments. Les scientifiques tirent la sonnette d’alarme. Ils nous disent que nous déversons sur nos plantes beaucoup, beaucoup plus de pesticides que nécessaire, et que ces pesticides sont toxiques pour les abeilles. Mais, à l'instar des lobbies pétroliers, les grandes entreprises chimiques ripostent à l’aide de d’arguments pseudo-scientifiques issus de recherches qu’elles ont-elles-mêmes financées. Grâce à ces études, elles mettent en question les analyses indépendantes et offrent aux responsables politiques de bonnes excuses pour ne rien faire. Les recherches scientifiques, cela coûte cher. Avaaz est peut-être la seule organisation au monde entièrement financée par ses membres capable de rassembler suffisamment de fonds pour financer les premières recherches de grande envergure totalement indépendantes et commanditées par les citoyens permettant de comprendre ce qui tue nos abeilles et de remettre en cause les pseudo-études des géants pharmaceutiques. Nous en avons besoin de toute urgence. Et si nous ne le faisons pas nous-mêmes, qui le fera? Voyons si nous sommes capables de récolter les sommes colossales nécessaires pour sauver nos abeilles.

Cliquez pour promettre de donner ce que vous pouvez. Nous n’utiliserons vos promesses de don que si nous rassemblons assez d’argent pour financer une étude capable d’affronter l’industrie pharmaceutique: OUI, JE PROMETS 2€ OUI, JE PROMETS 3€ OUI, JE PROMETS 6€ OUI, JE PROMETS 12€ OUI, JE PROMETS 24€ Pour promettre un don d’un autre montant, cliquez ici.

Le temps presse. Une nouvelle étude vient de dévoiler la terrible vérité: dans plus de la moitié des pays européens, il n’y a plus assez d’abeilles à miel pour polliniser les cultures dont notre alimentation dépend. Au Royaume-Uni, la population d’abeilles mellifères ne représente qu’un quart de ce qui serait nécessaire -- et bien que d’autres espèces d’abeilles viennent combler le déficit, il est tout à fait probable qu’elles disparaissent à leur tour si nous continuons à arroser nos champs de pesticides. Et tout ça peut-être pour rien! Depuis l’introduction des pesticides il y a 70 ans, nous avons appris que certains d’entre eux font plus de mal que de bien, car ils tuent les ennemis naturels des nuisibles. Pire encore, après quelque temps, les nuisibles deviennent eux-mêmes résistants à ces produits, ce qui force les agriculteurs à en utiliser toujours plus… et à s’empoisonner au passage. Des organismes publics aux scientifiques, tout le monde s’accorde à dire que les néonicotinoïdes, un type de pesticide très répandu, sont un poison pour les abeilles. Les géants de la chimie, comme Bayer et leurs partisans, continuent de lutter contre toute législation encadrant leurs produits. Pour cela, ils présentent des recherches qu’ils ont financées eux-mêmes pour tenter de prouver que les pesticides ne sont pas nécessairement responsables du déclin mortel des abeilles. Et ca marche -- aux États-Unis, où s'est déplacée la bataille pour l'interdiction de ces pesticides meurtriers, les autorités disent qu’il n’y a pas encore assez de preuves pour justifier une interdiction. Si nous perdons la bataille aux Etats-Unis, l’Europe pourrait suivre et lever son moratoire sur ces dangereux produits chimiques. ll est temps de mettre fin au débat une bonne fois pour toutes.

Si nous sommes assez nombreux à faire un don, Avaaz financera des recherches conduites par des scientifiques très respectés pour répondre aux critiques. Ensuite, nous pourrons mener une immense offensive mondiale pour sauver les abeilles en utilisant de multiples stratégies:

• Organiser une tournée médiatique avec Bernie, notre abeille gonflable géante, pour faire parler de ces recherches dans les plus grands médias du monde

• Financer des sondages d’opinion dans les grands pays agricoles pour contrer l’argument selon lequel les agriculteurs ne pourraient pas survivre sans ces produits chimiques

• Obliger les commerces à retirer les pesticides mortels de leurs rayons. C’est déjà le cas dans certains pays d’Europe, mais nous allons forcer tous les supermarchés et jardineries du monde entier à s’engager dans la même voie • Mener une campagne acharnée pour obtenir enfin le vote d’une loi anti-pesticides, jusqu'ici bloquée au Congrès américain • Dénoncer publiquement ceux qui poussent à l’utilisation des pesticides meurtriers en faisant passer un message fort par des encarts et des panneaux publicitaires.

• Poursuivre en justice les organismes gouvernementaux qui ont validé l’utilisation des néonicotinoïdes malgré les preuves qui montrent qu’ils sont toxiques pour les abeilles et pour des légions d’autres créatures bénéfiques. Les abeilles font face à une machine bien huilée et pleine de ressources qui fera tout ce qui est en son pouvoir pour protéger les profits de l’industrie chimique et des géants de l’agriculture. Faites un don maintenant pour soutenir cette campagne mondiale pour les abeilles

– Avaaz n’utilisera vos promesses de dons que si nous en récoltons assez pour faire la différence. OUI, JE PROMETS 2€ OUI, JE PROMETS 3€ OUI, JE PROMETS 6€ OUI, JE PROMETS 12€ OUI, JE PROMETS 24€

Pour promettre un don d'un autre montant, cliquez ici.

Si les abeilles meurent, le monde que nous laisserons à nos petits-enfants sera bien différents du nôtre -- les pommes et les amandes pourraient bien devenir des produits exotiques dans nos supermarchés. Nous faisons toutefois d’incroyables progrès dans notre combat pour les abeilles: l’année dernière, plus de 2,4 millions de membres d’Avaaz ont déclenché un immense mouvement en Europe qui a convaincu le Parlement européen d’instaurer un moratoire de deux ans sur les pires produits chimiques pour les abeilles. Si notre mouvement se mobilise maintenant pour faire taire le faux débat qui bloque nos législateurs, nous pouvons faire interdire ces pesticides partout dans le monde, et mettre fin à la guerre chimique contre les abeilles une bonne fois pour toutes! Avec espoir et détermination, Ricken, Mia, Emma, Allison, Christoph, Mais, Emily, Ian, Jeremy et toute l’équipe d’Avaaz POUR EN SAVOIR PLUS:

Les abeilles sont tombées comme des mouches aux États-Unis (Libération) http://www.liberation.fr/sciences/2013/05/07/les-abeilles-sont-tombees-comme-les-mouches-aux-etats-unis_901646 Comment le lobby des pesticides se bat pour les néonicotinoïdes (Le Journal de l’Environnement)

http://www.journaldelenvironnement.net/article/comment-le-lobby-des-pesticides-se-bat-pour-les-neonicotinoides,34147 L’EFSA identifie les risques associés aux néonicotinoïdes pour les abeilles (EFSA) http://www.efsa.europa.eu/fr/press/news/130116.htm Disparition des abeilles: à quoi ressembleraient nos supermarchés? (Huffington Post)

http://www.huffingtonpost.fr/2013/06/17/disparition-abeilles-supermarches-produits-pollinisation-_n_3452711.html Pesticides: les preuves du danger s'accumulent (Le Monde) http://www.lemonde.fr/planete/article/2013/06/13/pesticides-les-preuves-du-danger-s-accumulent_3429549_3244.html

En France, la production de miel est en chute libre (Le Monde) http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/02/13/en-france-la-production-de-miel-est-en-chute-libre_4365160_3244.html

Partager cet article
Repost0
11 avril 2014 5 11 /04 /avril /2014 23:08

Le MRAP se félicite de la condamnation de deux orateurs des « Assises » anti-islam de Riposte Laïque Le MRAP salue la condamnation, prononcée ce jeudi 10 avril 2014 par la 17e chambre correctionnelle du tribunal de Paris, de deux orateurs des « Assises » anti-musulmanes organisées il y a trois ans à Paris. L’écrivain Renaud CAMUS a été reconnu coupable du délit d’Incitation à la haine, à la violence ou à la discrimination à caractère raciste, et condamné à une amende de 4.000 euros. Son co-prévenu, Luc ROCHE, a été reconnu coupable du même délit et condamné à 2.000 euros d’amende. Les deux prévenus sont condamnés, par ailleurs, à verser chacun 500 euros de dommages-intérêts et 500 euros de frais d’avocat au MRAP. Les deux orateurs étaient intervenus le 18 décembre 2010 aux « Assises contre l’islamisation de nos pays », organisée à l’Espace Charenton à Paris. Cette réunion publique avait été organisée notamment par Riposte Laïque et le Bloc identitaire. Renaud CAMUS avait notamment déclaré que les « voyous » d’origine étrangère étaient en réalité des « soldats », qui participaient à une guerre de conquête de l’Europe par l’islam. Selon lui, il existerait un projet secret de « grand remplacement du peuple », par l’organisation de « la fuite des blancs ». Intervenant sous le pseudonyme de Jacques Philarcheïn, l’orateur Luc ROCHE avait de son côté prétendu que « les salariés dhimmi ressemblent de plus en plus à des esclaves modernes qui travailleraient pour subvenir aux besoins de l’Oumma européenne, issue des flux migratoires ». Le terme de « dhimmi » désignant des non-musulmans soumis à l’islam, et « Oummah » désignant la communauté des croyants musulmans. Le MRAP, qui avait porté plainte contre les auteurs de ces propos, se félicite de leur condamnation qui constitue un avertissement à toutes celles et ceux qui instrumentalisent les religions de quelque nature qu'elle soit pour exacerber les haines racistes. Il restera très vigilant sur tous les propos de nature raciste, quels qu’en soient les auteurs et quelles qu’en soient les victimes. Paris, le 10 avril 2014

Partager cet article
Repost0